La statue du mineur a retrouvé sa place sur le quai Max Chaptal à Alès

Le maire a dévoilé ce symbole du passé minier alésien, en présence d’un public venu nombreux.

Comme un symbole, c’est ce lundi 4 décembre, jour de Sainte-Barbe que l’emblématique statue du mineur a retrouvé sa place à Alès, sur le giratoire du quai Max Chaptal, au niveau du pont de Resca. Le public convié à cette mise en place a répondu présent à ce rendez-vous tant attendu. « Nous arrivons enfin à revoir notre mineur. Je suis très content d’être présent pour dévoiler cette nouvelle statue. C’est une mémoire de chez nous » a dit Max Roustan, maire d’Alès. Beaucoup d’Alésiens, d’habitants du quartier de Rochebelle et d’anciens mineurs ont fait le déplacement pour découvrir ce symbole du passé alésien.

Participation du neveu de Raymond Roux

Créée en 1995 par Raymond Roux, l’œuvre avait été emportée dans la nuit du 9 décembre 2016 par un chauffard. En plusieurs morceaux, sans jambes et casque et avec les bras cassés, le statue du mineur a du être rénovée de bas en haut. Souredj Gartmann, artiste alésien de l’association Art’Attack est resté au chevet de la statue durant un an pour assurer sa restauration. Le neveu de Raymond Roux, Flavien Peytavit a lui aussi participé à la rénovation de la statue. « Avant son décès, Raymond Roux m’a demandé si je pouvais transmettre les techniques de sculpteur à son neveu. Flavien a assisté à toutes les étapes de la restauration, du modelage à la patine » a raconté Souredj Gartmann.


Voir toutes les photos




http://www.alescevennes.fr/articles/pac/actualite/travaux/_2017/la.statue.du.mineur.a.retrouve.sa.place.sur.le.quai.max.chaptal.a.ales
© 2014 http://www.alescevennes.fr