Les séniors préservent leur autonomie et leur sécurité

L’opération “seniors au volant” a permis aux conducteurs les plus anciens, d’évaluer leur conduite et leurs connaissances en matière de sécurité routière.

À l’initiative du CCAS de la ville d’Alès, chaque année le Pôle Mécanique accueille une opération aussi sympathique qu’utile. Des seniors volontaires sont invités à venir tester leurs compétences en matière de circulation automobile.

Encadrés par des animateurs, les participants au nombre de 72 (36 par session d’une demi-journée), étaient invités le 29 novembre, à tester leurs connaissances du code de la route. L’expérience ne s’arrêtait pas là puisque à travers différents ateliers, leur était proposé d’évaluer leur acuité visuelle, leur ouïe, mais aussi leur équilibre et l’état de leurs réflexes. L’alcool au volant faisait également l’objet d’une attention toute particulière.

Ateliers théoriques et mise en pratique

Pour les participants, la récompense venait un peu plus tard au moment de s’installer au côté d’un moniteur de l’école de pilotage PPAC. « Nous évaluons leur conduite et tentons de gommer les mauvaises habitudes prises au fil des années » explique Fabrice Morel pilote et dirigeant de PPAC.

De plus une explication suivie de mise en pratique des différents dispositifs d’aide à la conduite était au programme. « Pour eux les systèmes de sécurité comme l’ABS ou l’ESP n’existaient pas quand ils ont commencé à conduire. On leur explique également l’importance du freinage et les bons gestes à adopter notamment en matière de conduite hivernale » poursuit Nathalie Chenonnier également monitrice chez PPAC.

Mauvais bilan routier

Ce rendez-vous est prisé de son public. Et c’est tant mieux car en matière de sécurité routière, les seniors ne sont hélas pas épargnés sur l’arrondissement. Depuis le début de l’année, « année particulièrement détestable de ce point de vue » déplore le sous-préfet d’Alès Olivier Delcayrou. 40% des accidents corporels ont impliqué un senior. Et sur les 16 morts enregistrés sur les routes de l’arrondissement d’Alès depuis le début de l’année (10 à la même période en 2016), 5 avaient plus de 65 ans.

Des chiffres qui montrent toute l’importance d’une opération que Max Roustan avait tenue à lancer en personne. « Le code de la route évolue très vite. Par exemple, avant il y avait des croisements, maintenant on a des ronds-points et il est bon de savoir les emprunter en toute sécurité » pense le maire d’Alès.

Autant d’informations utiles qui mises bout à bout, participent à l’effort préventif qu’il ne faut surtout pas négliger actuellement.

Voir toutes les photos




http://www.alescevennes.fr/articles/pac/actualite/seniors/_2017/les.seniors.preservent.leur.autonomie.et.leur.securite
© 2014 http://www.alescevennes.fr