Alès Agglo signe le 2ᵉ contrat de ruralité du Gard

Les élus proposent 59 projets pouvant être éligibles au dispositif de l’État dont le but est de redynamiser les centre-bourgs.

Comme il y a les contrats de ville, il y a désormais les contrats de ruralité. Didier Lauga, préfet du Gard, était à Alès le 27 février pour signer la 2e convention-cadre du département avec Max Roustan, président d’Alès Agglomération, et Olivier Martin, président de la communauté de communes de Cèze-Cévennes.

Devant eux, dans l’assistance, beaucoup de maires et d’élus ont fait le déplacement. Et pour cause : ce nouveau dispositif de l’État (1) vise à soutenir le développement rural en coordonnant les moyens techniques, humains et financiers.

12,8 M€ d’investissement sur le territoire

À l’échelle d’un un territoire de 96 communes et 150 000 habitants représentant tout le nord-ouest du Gard, « pour avoir plus de poids et de financements » comme l’a indiqué Olivier Delcayrou, sous-préfet d’Alès, le contrat de ruralité a été co-rédigé par le Pays Cévennes : « Nous avons répondu en quinze jours à la demande de l’État pour lister les projets d’aménagement de nos territoires » a souligné Max Roustan.

59 fiches-actions sont donc proposées, représentant 12,8 M€ d’investissement local. Des projets à conduire sur la période 2017-2020 autour de l’accessibilité aux services et aux soins, du développement de l’attractivité, de la redynamisation des centre-bourgs, de la mobilité, de la transition écologique ou encore de la cohésion sociale.

29 projets prêts à être lancés en 2017

« Vous avez un contrat de ruralité ambitieux » a déclaré Didier Lauga. Le représentant de l’État a encore précisé que « dès cette année, vingt-neuf dossiers sont prêts à démarrer pour un montant de plus de 6 M€ (lire ci-dessous, Ndlr) ».

La Région, le Département, le Parc national des Cévennes et la Caisse des Dépôts et Consignations sont cosignataires du contrat de ruralité d’Alès Agglomération, assurant ainsi de compléter les sources de financement qui permettront de réaliser un maximum de projets sur les 59 recensés. Le comité de pilotage réunissant tous les acteurs du dispositif devait décider avant le 31 mars des actions retenues et de la priorité de mise en œuvre de celles-ci.

1 – Le premier contrat de ruralité de France a été signé le 24 novembre 2016, à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir).


Quelques dossiers prêts à démarrer en 2017

Accès aux services publics et marchands et aux soins

Revitalisation des centre-bourgs

Attractivité du territoire

Transition écologique et énergétique

Cohésion sociale


Voir toutes les photos




http://www.alescevennes.fr/articles/pac/actualite/citoyennete...vie.publique/_2017/ales.agglo.signe.le.2e.contrat.de.ruralite.du.gard
© 2014 http://www.alescevennes.fr