Alès Agglomération : un lieu performant pour entreprendre
  • image
    En huit ans, les entreprises industrielles et de service à l’industrie ont progressé de 118 % sur le bassin alésien.
  • image
    Avec son procédé de stérilisation UHT, le laboratoire CL Tech perce sur le marché des bio-cosmétiques et attire déjà la confiance des pharmaciens.
  • image
    menu-activites-auto-01.jpg
 
Alès Agglomération : un lieu performant pour entreprendre
Alès Agglomération, une dynamique industrielle en marche.
 

Un temps stigmatisée par le déclin de l’extraction minière à la fin des années 70, l’économie du bassin alésien a néanmoins su conserver un savoir-faire industriel, positionnant le territoire cévenol en chef de file du secteur sur le plan régional.
Après des années de difficultés économiques, un nouveau souffle se fait jour, grâce à une politique de développement économique volontariste et l’investissement dans des équipements d’accueil des entreprises (pépinières, ateliers relais, incubateur,…).

Aux grands groupes historiquement implantés dans la Capitale des Cévennes (Merlin Gerin, Crouzet, Rhodia, Axens…), s’est ainsi progressivement ajoutée une cinquantaine d’entreprises, souvent de taille plus modeste, mais généralement spécialisées dans des secteurs de production innovants et High Tech. Cette dynamique, impulsée par une politique économique pilotée par les organismes locaux regroupés au sein de l’Agence de Développement Alès Myriapolis (Ville d’Alès, Communauté d’Agglomération, CCI, École Mines Alès) a notamment permis la création, il y a 10 ans d’une politique de filières, comme les Sports mécaniques, les éco-activités ou encore les biotechnologies et de nouvelles filières à explorer : l’industrie agroalimentaire et l’exploitation du bois des Cévennes.

Grâce à cette diversification, le bassin compte aujourd’hui 22 185 salariés du secteur privé répartis dans 6 125 entreprises dont 530 entreprises du secteur secondaire et 280 du secteur tertiaire liées à l’industrie. Le chiffre d’affaires généré par l’industrie cévenole frôle le milliard d’euros dont 20% issus de l’export.

En fil rouge de ces investissements, la mobilisation continue de la puissance publique permet, ici plus qu’ailleurs, de voir aboutir reprises, reconquêtes et développements industriels.