Création d'attrape-rêve
  • image
    Un dream catcher pour se débarrasser des cauchemars
  • image
    Créativité, plaisir et rêve partagés
  • image
    Les indispensables pour créer son attrape-rêve
 
Création d'attrape-rêve
Atelier de 14h à 17h, le mercredi 4 octobre 2017
au Centre National de Pomologie
 

Ce mercredi 4 octobre 2017, de 14h à 17h au Pôle culturel et scientifique de Rochebelle

Dans certaines cultures amérindiennes, un capteur de rêves ou attrape-rêves (en anglais : dreamcatcher) est un objet artisanal d'origine ojibwé. Il s'agit d'un petit cerceau fait d'une branche d'arbre. Dans ce cerceau, est tissé un filet de la forme d'une toile d'araignée comportant un trou au centre. Les décorations qui le composent sont différentes pour chaque capteur de rêves.

Selon la croyance populaire, le capteur de rêve empêche les mauvais rêves d'envahir le sommeil de son détenteur. Pendant la nuit, les mauvais rêves resteront pris dans le filet, pour être brûlés par les premières lueurs du jour. Les beaux rêves passeront à travers le trou du centre pour être conservés dans les plumes installées autour du cerceau. À l'origine, il était destiné aux enfants qui faisaient de mauvais rêves.

Les animatrices du Centre National de Pomologie vous propose de réaliser votre « dreamcatcher » au cours d'un après midi récréatif et ludique.

Public concerné : à partir de 6 ans, animation ouverte aux groupes (15 pers. maximum)

Tarifs : 5,50 € par personne, nombre de place limitées.

Inscription et renseignements au : 04 66 56 50 24

Lieu : Centre National de Pomologie d’Alès